Skip to Content

Chirurgien orthopédiste

Gilles Voydeville

Je m’appelle Gilles Voydeville et je suis chirurgien orthopédiste, spécialisé dans la chirurgie de la colonne vertébrale, lombaire, thoraco-lombaire, lombo-sacrée et sacro-iliaque.
J’ai été consulté par plus de 30.000 patients présentant des douleurs du dos. J’en ai opéré plus de 10.000.
Je pratique les techniques opératoires classiques qui ont fait leurs preuves et des techniques opératoires innovantes quand les traitements usuels ne sont pas efficaces.
Je suis l’auteur de plusieurs articles de chirurgie de la colonne vertébrale. Ils ont été publiés dans des revues spécialisées. J’ai fait des lectures dans des congrès. Deux de mes travaux sont des publications princeps, c’est à dire que j’ai été le premier à décrire ces techniques chirurgicales. Ces publications ont permis à d’autres chirurgiens de les appliquer. Parfois je suis cité dans les publications d’autres auteurs. Tout cela me permet de diffuser des techniques que j’ai initiées. 

Les techniques classiques

Traitement des hernies discales :

  • par ablation de la hernie.
  • placement d’une cale en silicone entre les vertèbres :
  • pour épauler la faiblesse du disque lésé
  • compenser sa perte de substance.

Traitement des canaux lombaires étroits :

  • agrandissement du canal.
  • stabilisation par cale et ligament.

Chaque opération se termine par l’infiltration d’un puissant anesthésique entre les vertèbres et dans la peau qui rend les opérations très peu douloureuses.

La stabilisation dynamique

Je pratique le moins possible les arthrodèses rigides (fusions entre les vertèbres).
Depuis 15 ans j’utilise des systèmes dynamiques, c’est à dire qui ne bloquent pas les mouvements naturels du dos.
Le système dynamique est semi-rigide : vis en titane reliées par des tiges semi-rigides.

Cela permet de soulager mon patient tout en lui gardant sa souplesse, et en épargnant les disques au dessus et au dessous. Car en cas d’arthrodèse rigide sur un segment, les segments voisins travaillent plus et finissent par se dégrader.

Les différentes pathologies traitées par le système dynamique :

  • Le glissement des vertèbres (spondylolisthésis grade I, II)
  • Les récidives de hernie discale pour éviter une deuxième récidive.  
  • Les scolioses : redresser la scoliose sans souder les vertèbres.

J’écarte les vertèbres dans la concavité (là où c’est pincé) par une cale souple mais incompressible. Elle maintient la correction. Ensuite je rapproche les vertèbres dans la convexité (là où c’est écarté) par un câble en dacron.

  • Les cyphoses (patient trop penché en avant) ou des défauts de lordose (cambrure).
  • Traitement des douleurs de la fesse : les Sacro-Iliaques.

Traitement moderne d’autres pathologies

  • Traitement des douleurs de la fesse : les Sacro-Iliaques.

Nombre de patients souffrent des articulations entre le sacrum et le bassin. Comme la douleur est presque au même endroit que celle des hernies et des canaux lombaires étroits, le diagnostic en est difficile. C’est pourquoi certains souffrent encore alors qu’ils ont déjà été opérés. Seule l’efficacité des infiltrations de cortisone dans l’articulation sacro-iliaque prouvera l’origine du mal. Si le mal récidive, la chirurgie par mini abord de la fesse (innovation américaine remboursée depuis 2019) est non douloureuse et très efficace.

  • Traitement de la maladie de Baastrup :

Nombre de patients souffrent du dos et comme il n’y a rien d’apparent sur l’IRM ou le scanner, ils se désespèrent. S’ils ont noté un mieux en faisant le dos rond qui supprime le contact douloureux entre les épineuses (les pointes osseuses que l’on sent dans le dos) et si un test d’infiltration (entre les épineuses et pas dans le canal) les soulage, il peut y avoir une solution chirurgie simple de résection partielle de deux ou trois apophyses épineuses (geste ambulatoire)